Le four à pain du Bletonnay

Immeuble les Mélèzes

38350 Alpe Du Grand Serre

Dans notre commune, le four n’était pas communautaire, chaque hameau en possédait au moins un, voire comme ici chaque ferme. Cette bâtisse dont rien ne permet de voir l’intérieur, est composée pour moitié du four, (la partie du fond) et pour l’autre partie l’espace réservé à l’utilisation du four, rangement des outils (pelle, rouable, stockage du bois, caisse à braises). Ce four devait fonctionner une fois par semaine, voire une fois toutes les deux semaines. Il n’était effectué qu’une seule cuisson, mais on tirait profit au maximum de sa chaleur, aussi, une fois le pain cuit, on ne manquait pas de faire cuire un bon gratin ou des tartes (il ne fallait pas gâcher). Comment fonctionne ce four :
• Tout d’abord, on fait un feu à l’intérieur du four à l’aide de bois. Celui-ci n’a pas de cheminée, aussi la fumée et les gaz ressortent-ils par la gueule du four et enfument l’espace de travail.
• Le four, on le chauffe durant plusieurs heures, en l’entretenant avec beaucoup de braises.
• Après quoi on retire les braises à l’aide du rouable (une sorte de râteau racloir).
• Ensuite on nettoie le four avec la « pana », (une vieille veste ou un gros morceau de drap de serge trempé dans un seau d’eau, au bout d’un long manche), en provoquant un mouvement circulaire afin de repousser les cendres sur les bords du four, laissant propre ainsi la sole (partie où l’on pose le pain à cuire).
• Les pains cuisent durant 45 minutes à une heure, selon la grosseur du pâton. Pendant ce temps, se répand une bonne odeur tout alentour mettant chacun en appétit.