Une descente forte en sensation

Une journée sur le Bike Park de l’Alpe du Grand Serre

Le Bike Park de l’Alpe du Grand Serre, c’est, depuis l’été 2018, une dose d’adrénaline supplémentaire pour les riders en recherche de nouveautés. C’est une harmonie dans les styles de descente, tantôt roulante, tantôt technique. Les gourmands de pistes fluides qu’elles soient « raides dans la pente » ou pleine de virages et de modules, apprécieront alors les lieux. Profitez à la journée de ces pistes de VTT de descente polies et soignées à la feuille d’or. Appréciez le cadre naturel, verdoyant et hors du temps que vous offre le domaine de l’Alpe du Grand Serre.

Pour s’échauffer

Rien n’est mieux que de commencer la journée par une piste roulante, avec des petits sauts et tables pour se dérouiller les articulations. On penchera alors plutôt pour la piste verte RoolmaPool ou bleue Patatrack, un petit coup de pédale au démarrage et le tour est joué, c’est parti pour l’enchainement de woops, de tables, le tout sur un terrain bien roulant et fluide et dans un cadre splendide. On recommence, un petit coup de télésiège pour prendre cette fois-ci la piste bleue Rolande sur laquelle on pourra se faire plaisir à lâcher les freins et prendre de la vitesse au milieu des alpages. Les plus avertis se lanceront alors sur les pistes rouge et noire, faites de virages relevés, de passerelles, de doubles, de pentes, de marches et de passages techniques, tandis que les débutants et ceux qui souhaitent se perfectionner continueront de rouler sur des pentes modérées. C’est l’occasion de tester la piste enduro nommée « Gaz », un single qui descend à travers les sous-bois.

Une pause déjeuner bien méritée

Après la descente : le réconfort ! Profitez le temps d’une pause déjeuner de la terrasse face aux pistes de l’Entonnoir bar, Marion propose à sa carte des bonnes bières de la région et de gros burgers de riders. De quoi vous régaler les papilles. Elle dispose même d’un petit atelier et de quelques outils pour les vélos dans le besoin.

Un après-midi pour terminer sur les chapeaux de roues. Avez-vous déjà entendu parler de la DH de la Morte ? Il s’agit d’une piste de descente des plus mythiques qui existe en Isère et c’est peu dire, avec ses 1000m de dénivelé négatif et 6,5km de long, on plonge dans un niveau un peu plus foncé que le rouge et parfois plus noir que le noir. Cette piste est accessible depuis les hauteurs du télésiège de la Blache, il faut alors pédaler sur la piste 4×4 qui monte à droite afin d’en rejoindre le départ. La descente commence doucement à travers alpages et sous-bois, pour rejoindre très vite le Grand Rif, le traverser et continuer dans de superbes canyons, et enfin arriver à Séchilienne. La remontée se fait en voiture (dans ces cas-là, bien penser à laisser un véhicule en bas) ou en faisant appel aux services de navette de Single Track Shuttle. Rassurez-vous, pour celles et ceux qui ne souhaitent pas s’engager sur une telle descente, le Bike Park est ouvert jusqu’à 16h15 pour s’amuser tout l’après-midi.

Les petits plus : pense à acheter ou recharger ton forfait sur internet, c’est plus pratique et tu ne patienteras pas en caisse. Pour la DH de la Morte, Single Track Shuttle propose un service de navette sur des singles DH et enduro afin de faire la rotation. Le plan d’eau de l’Alpe du Grand Serre, ouvert à la baignade, est le lieu idéal pour terminer la journée en beauté.

Rappel des équipements du vrai rider et de la sécurité sur les pistes : il porte un casque obligatoire (intégral de préférence) et des protections (gilet plastron et dorsale, coudières, gants, genouillères). Le vrai rider respecte la signalétique et les priorités entre piétons et VTT, il sait renoncer s’il n’est pas sûr de lui, il emmènera le nécessaire de survie pour réparer son vélo et pour lui-même.